mercredi 6 octobre 2021

Avec un Z comme Zéro

 

Centenaire de Z par Spirou (couverture 08/2019)
Couverture de Spirou août 2019 pour le centenaire de Zorro

   La Marine va finir par me faire de la peine ! Pensez donc, Zemmour (avec un Z comme Zéro, sa petite marotte et son grand credo) prend la tête de leur course à l’échalote.

   Je devrais me réjouir, car après tout, l’une ou l’autre, c’est du pareil au même et ne change pratiquement rien au cumul des voix. Alors, en 2022, un duel Macron - Le Pen ou Zemmour, c’est au moins l’assurance d’avoir quelqu’un de présentable pour discuter, lors des cinq prochaines années, avec les dirigeants du monde.

   Franchement, vous imaginez la Le Pen pinailler le bout de gras avec le Chinois ou le Russe, ou le petit Z leur striduler (la stridulation est sexuelle chez le criquet) que Tatiana, Igor, Lan, Lin ou Liang c’est beaucoup mieux que Mohamed ?

   Ils vont se marrer, les autres !

   Ériger la vacuité en programme de gouvernement, ça ne peut plaire qu’à ceux aux synapses précocement éteintes. Trente-deux pour cent d’ostrogoths, ils sont, qui n’ont pas tous le prénom catholique ! Un tiers de la population votante !

   Débile ! Ou débiles !

   Se faire élire ainsi, je n’ose même pas y penser. Bien que parfois, à discutailler avec mes contemporains, le doute m’habite, comme aurait dit Desproges qui œuvrait « … afin d’être compréhensible à l’entendement des plus cons… ».

   Manifestement il est mort bien trop tôt.

   Parce que, à la lecture des 144 engagements 2017 de Le Pen (pratiquement identiques aujourd’hui, avec en plus de la liberté un soutien aux généraux félons), ou à écouter le discours de zinc du zèbre, je n’y vois ou n’entends rien d’autre que des affirmations gratuites (yakafocon) qui vous caressent dans le sens du poil les échines de tous les populistes rances en herbe, fascistes qui s'ignorent. Inutile d’aller bien loin, c’est, pour les deux, « travail, famille, patrie ». Point barre.

   Quant aux autres compétiteurs, des revenants, des acharnés de la décroissance ou des losers.

   Sauf un, peut-être. Il est sympa Fabien Roussel, le communiste au discours qui tranche.

   Malheureusement, il l’est, communiste, ce synonyme de ringardise.

   Nous n’y sommes pas encore en mai 2022, et beaucoup d’eau coulera sous les ponts avant de sortir les urnes. Espérons qu’elles serviront à autre chose qu’à écoper nos pleurs.

Aucun commentaire: